Le destin des icônes : perception, symboles et images des Bronzes de Riace dans la culture contemporaine

  • Daniela Costanzo Museo Archeologico Nazionale di Reggio Calabria
Keywords: Bronzes de Riace, Museo Archeologico Nazionale Reggio Calabria, politique, caricature, publicité

Abstract

Très peu d’originaux nous permettent de connaître la statuaire grecque ancienne. Eu égard à la grande production de statues en bronze, un nombre très limité d’oeuvres a été sauvé de la fureur du temps et des hommes. Le reste nous est connu de manière partielle et imparfaite par les copies romaines en marbre ou par des notes rapides d’auteurs anciens, qui mentionnent des artistes et des oeuvres dont le seul nom demeure. La découverte de statues en bronze de production grecque est donc un événement exceptionnel d’un point de vue scientifique. Les « Bronzes de Riace » ont notamment eu, dès leur découverte en 1972, une immense influence dans la culture populaire, que nous allons aborder dans cet article sous l’angle des Reception Studies, en essayant d’intégrer ces réflexions au débat sur leur perception dans le monde contemporain, déjà abordé par deux volumes sortis en 1986 et 2015 (Gli eroi venuti dal mare/Heroes from the sea et Sul buono e sul cattivo uso dei Bronzi di Riace1), en portant une attention particulière au Web et aux réseaux sociaux.

1 Je remercie Maurizio Paoletti et Fabien Bièvre-Perrin pour la relecture de cet article ; Domenico Benedetto D’Agostino pour m’avoir fait connaître, il y a quelques années, le poème de Felice Mastroianni dédié au Bronzes de Riace ; l’Archivio du Musée Archéologique National de Reggio Calabria, Mike_art04, le collectif La Psicoscimmia et Emanuela Robustelli pour les images qu’ils ont partagées.

Published
2021-11-08